Accueil > Pôles de recherche > Photons, Matériaux, et Interfaces

Première démonstration de stockage de lumière par oscillations cohérentes de population

par JEAN-SEBASTIEN LAURET - publié le , mis à jour le

Première démonstration de stockage de lumière par oscillations cohérentes de population


L’utilisation de propriétés quantiques de la lumière pour la communication ou le traitement de données nécessite d’avoir des mémoires capables de stocker des impulsions lumineuses et de les restituer à la demande. Le Groupe Laser et OPtique (GLOP) a montré récemment qu’il était possible d’utiliser les oscillations cohérentes de population (CPO) pour faire du stockage de lumière. Contrairement aux autres protocoles utilisés jusque là, le stockage par CPO ne fait pas intervenir de cohérences atomiques, ce qui présente l’avantage d’être insensible à des effets déphasants comme les inhomogénéités de champ magnétique.
Ces résultats ont été obtenus tout d’abord au laboratoire Aimé Cotton dans une cellule dans l’hélium métastable, puis au Brésil dans une cellule de césium dans le cadre d’une collaboration avec le groupe de José Tabosa.



La figure représente l’impulsion fuite et l’impulsion restituée après un stockage de 3 microsecondes. La détection homodyne montre la conservation de la phase durant le stockage : la courbe noire (i) correspond à des interférences constructives et la courbe rouge (ii) à des interférences destructives avec l’oscillateur local. La phase relative est bien la même pour la fuite et la restitution.


En savoir plus : 


Maynard M.-A., Bretenaker F., and Goldfarb F., "Long-lived light storage in a room temperature atomic vapor based on coherent population oscillations", Phys. Rev. A 90, 061801(R) (2014)


de Almeida A. J. F., Sales J., Maynard M.-A., Lauprêtre T., Bretenaker F., Felinto D., Goldfarb F., and Tabosa J. W. R., "Light storage via coherent population oscillation in a thermal cesium vapor", Phys. Rev. A 90, 043803 (2014)


Contact : Fabienne Goldfarb