Accueil > A la une

Maîtriser la fonctionalisation non-covalente des nanotubes de carbone en utilisant des mélanges de surfactants

publié le

Maîtriser la fonctionalisation non-covalente des nanotubes de carbone en utilisant des mélanges de surfactants

L’équipe Nanophotonique du LAC, en collaboration avec le LICSEN et le LPA, a étudié l’origine de la dynamique des processus de fonctionnalisation des nanotubes en milieu micellaire.


Nous avons montré que le caractère ionique des surfactants communément utilisés joue un rôle central dans la cinétique. De manière à contourner ce problème, nous avons développé une nouvelle méthode de fonctionnalisation que nous avons appliquée ici au couple nanotubes de carbone / molécules de porphyrines. Nous utilisons deux surfactants ioniques différents pour solubiliser d’un côté les nanotubes et de l’autre les molécules. En passant la concentration du surfactant solubilisant les molécules sous sa concentration micellaire critique à l’aide d’une dilution, il est possible de contourner la stabilité des surfactants ioniques tout en conservant leur pouvoir de solubilisation. Cette méthode permet de contrôler finement la réaction et de moduler son temps caractéristique sur plusieurs ordres de grandeurs.




Figure : Diagramme réactionnel montrant que la cinétique de réaction est limitée énergétiquement par la rencontre et la rupture des micelles contenant respectivement la molécule de porphyrine et le nanotube.


En savoir plus : Controlling the kinetics of the noncovalent functionalization of carbon nanotubes using sub-cmc dilutions in a co-surfactant environment G. Delport, L. Orcin-Chaix, S. Campidelli, C. Voisin and J.-S. Lauret, Nanoscale, 2017.


Contact : Jean-Sébastien Lauret (Nanophotonique)