Accueil > Actualités et vie du laboratoire

Décès de Dan Marescaux

par webmaster - publié le , mis à jour le

Décès de Dan Marescaux


Dan Marescaux nous a quittés le 30 janvier 2019, à l’âge de 75 ans.
Dan Marescaux, retraité depuis une dizaine d’années a été Ingénieur de Recherche CNRS au Laboratoire Aimé Cotton et a travaillé de nombreuses années à l’interface entre les chercheurs et les services techniques pour la conception et la réalisation d’expériences. On retiendra de lui sa polyvalence et ses compétences variées allant de la mécanique, la chimie, à l’électronique en passant par l’optique et l’informatique ce qui l’a amené à travailler au service de tous.
Après une thèse en chimie et une activité professionnelle en Roumanie dans un laboratoire d’analyse de la qualité de l’air, Dan entra au CNRS en 1984. Affecté au LAC comme Ingénieur d’Etudes, il intègre l’équipe « ions négatifs » avec laquelle il réalise les premières expériences de photo-détachement du LAC . Il apporte ses compétences de chimiste à l’optimisation de la source d’ions afin de lui faire produire des halogènes négatifs, en particulier en construisant avec peu de moyens des systèmes de mélanges de gaz qui avaient beaucoup impressionné ses collègues.
Vers 1987, avec René-Jean Champeau, Anne Crubellier, Donatella Pavolini et Jacques Pinard ils entreprennent l’étude du photo-détachement des ions d’or négatifs. Il y a fait sa reconversion en physique notamment en concevant et réalisant personnellement un piège de Paul à confinement électrique. Ce piège fut un des premiers réalisés sur le campus d’Orsay. Avec Jacques Pinard il a ensuite fait fonctionner les différents types de lasers utilisés dans l’expérience de photo-détachement.
Vers 1995, Dan Marescaux rejoint le groupe de Hong Tuan Duong. Avec Laurence Pruvost, il réalise le tout premier guide dipolaire à atomes froids : un travail fort cité, réalisé avec un laser puissant à Nd-YAG de 15 W appliqué à des atomes de rubidium d’un piège magnéto-optique à 3 dimensions . Sa collègue Laurence se souvient bien de son investissement personnel pour que tout fonctionne, quitte à venir très tôt le matin résoudre un souci imprévu de la veille.
Vers les années 2000 il intègre l’équipe « condensat de Bose de césium » composée notamment de Pierre Pillet de Samuel Guibal, et y construit un ensemble expérimental chambre à vide, champs magnétiques et lasers destiné à produire du césium ultra-froid.
Très polyvalent, Dan Marescaux a également travaillé avec Jacques Pinard et Hong Tuan Duong sur le pilotage informatique d’expériences réalisées au CERN sur la ligne ISOLDE .
A la retraite il a continué à mettre ses compétences informatiques au service de la thématique du Handicap avec René Farcy et Roger Leroux. Voyageant souvent en Roumanie les dernières années ils revenaient périodiquement pour rendre tout simplement service bénévolement, là où il pouvait intervenir.
Ses collègues se souviennent tous de son tempérament, de son investissement, de sa disponibilité et de ses grandes qualités humaines.



De gauche à droite : Dan Marescaux, Donatella Pavolini, Roger Leroux, Jean-Philippe Roux, Patrice Cacciani, René-Jean Champeau, Jean-François Wyart, Anne Crubellier.




Pot de départ à la retraite de Dan (Photo L. Pruvost)